Mon enfant est-il sensible à la vaccination ?

Si vous décidez de vacciner votre enfant, il est vivement conseillé de savoir si votre enfant est sensible au complexe vaccinal qui va lui être injecté. Pour cela il est possible de tester sa sensibilité via la kinésiologie.

Si le test est positif, cela signifie que votre enfant est sensible à un ou plusieurs constituants du vaccin (adjuvants, conservateurs et souches virales ou bactériennes) il est alors vivement conseillé de mesurer les bénéfices/risques liés à une vaccination. Un exemple de vaccin de routine pratiqué en Suisse sur les nourrissons le Prevenar 13 :

Composition

1 dose (0,5 ml) contient : 

1. Antigènes

  • Polyoside pneumococcique sérotype 1* : 2,2 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 3* : 2,2 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 4* : 2,2 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 5* : 2,2 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 6A : 2,2 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 6B* : 4,4 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 7F* : 2,2 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 9V* : 2,2 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 14* : 2,2 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 18C* : 2,2 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 19A* : 2,2 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 19F* : 2,2 μg
  • Polyoside pneumococcique sérotype 23F* : 2,2 μg

* Conjugué à la protéine vectrice CRM197 et adsorbé sur phosphate d’aluminium.

1 dose (0,5 ml) contient environ 32 μg de protéine vectrice CRM197 et 0,125 mg d’aluminium.

2. Liste des excipients

  • Chlorure de sodium
  • Acide succinique
  • Polysorbate 80
  • Phosphate d’aluminium
  • Eau pour préparations injectables

Effets indésirables

L’analyse des taux de déclaration depuis la commercialisation suggère un risque potentiel accru de convulsions, accompagnées ou non de fièvre et d’épisodes d’hypotonie-hyporéactivité (EHH) en cas d’administration concomittante de Prevenar 13 et d’Infanrix hexa par rapport à l’administration de Prevenar 13 seul.

Sachant que la plus part des nourrissons recoivent une injection de Prevenar 13 et d’Infanrix hexa durant la même consultation on peut se poser la question si cette information a été communiquée aux pricipaux intéressés.

La vaccination va immanquablement développer un bouleversement immunitaire et stocker des métaux lourds (phosphate d’aluminium) dans l’organisme avec pour conséquence un certain nombre de réactions post vaccinales possibles et toujours difficiles à quantifier à posteriori tant la susceptibilité de chaque organisme est unique.
Si toutefois vous décidiez de vacciner votre enfant une solution de désensibilisation est possible grâce à la méthode NAET®.

Le « drainage vaccinal » homéopathique agit sur les symptômes manifestés par l’organisme suite à une injection vaccinale. Un traitement homéopathique peut éliminer les symptômes survenus suite à une vaccination.

Les deux méthodes qui permettent de corriger le désordre immunitaire causé par la vaccination :

Vous désirez en savoir plus au sujet de la vaccination ?
Bibliographie :
« Vaccination le droit de choisir » du Dr François Choffat – Ed. Jouvence
« Qui aime bien vaccine peu » du groupe médical de réflexion sur les vaccins – Ed. Jouvence
Site internet du groupe médical de réflexion sur les vaccins : www.infovaccins.ch