Bilan Proteomis

Un diagnostic dynamique des déséquilibres fonctionnels

Contrairement aux analyses sanguines habituelles, le bilan Proteomis ne cherche pas à savoir si le sang du patient contient une quantité anormale de certaines substances ; il affiche au contraire les réactions de toutes les protéines sériques à une cinquantaine de tests choisis pour couvrir le spectre des glycoprotéines acides jusqu’aux immunoglobulines et incluant des tests dits « larges ».

La répartition des différentes protéines sériques permet d’aboutir à un diagramme d’analyse statistique guidant vers un diagnostique systémique mettant l’accent sur les différents déséquilibres présents chez le patient. Ceci permettra, en regard de la clinique, de guider le praticien vers une thérapeutique adaptée à la problématique exprimée par le patient. Ci-dessous un exemple de bilan donnant les tendances en hypo ou en hyper des différents axes physiologiques chez une patiente.

L’équilibre entre les protéines sériques (« la clef de notre boîte noire ») constitue le point de départ de cette batterie de tests. En ajoutant tous ces réactifs différents, l’équilibre électrocolloidal du sérum est, à chaque reprise, soumis à une autre épreuve. Ainsi, la mesure de chaque test rendra visible un autre groupe des quelques 500.000 protéines sériques. Les résultats collectés sont ensuite comparés aux normes statistiques calculées sur un vaste ensemble d’analyses déjà enregistrées. La banque de données Proteomis contient déjà plusieurs centaines de milliers d’enregistrements. C’est dire que la base statistique utilisée pour calculer le degré de déviation positive ou négative d’un test, est extrêmement large.

 

Lien vers le site proteomis : https://www.proteomis.com