La mesure des gaz expiratoires un nouvel outil diagnostic

La mesure de différents gaz expiratoires permet :

  • de comprendre précisément quel type de population bactérienne prédomine dans votre estomac ou dans vos intestins (mycobacterium ou acinetobacter).
  • d’évaluer l’état de votre paroi intestinale
  • de connaître l’état de votre vidange gastrique et intestinale

Des chercheurs ont mis en évidence qu’un taux élevé d’hydrogène (H+) mesuré deux heures après avoir consommé des fruits signifiait une fermentation aux FODMAP (groupes de glucides présents dans certains aliments qui sont faiblement absorbés par l’intestin).

Plus intéressant encore, la mesure du méthylacétate à jeun et deux heures après l’ingestion de lactulose (sucre) permet, en lien avec les symptômes du patient, de confirmer un diagnostic de :

  • maladie coeliaque
  • maladie de Crohn
  • rectocolite hémorragique
  • syndrome de malabsorption
  • insuffisance pancréatique
  • stéatose hépatique

En pratique

Le patient vient au cabinet le matin à jeun. Il souffle dans un petit sac (idem sac d’éthylotest) une première mesure est effectuée par le biais d’un appareil industriel de mesure des gaz (GazDetect MX6). Le patient absorbe ensuite 670mg de lactulose. Deux heures plus tard une nouvelle mesure est effectuée. La comparaison des deux valeurs obtenues ainsi que les symptômes cliniques du patient permettent d’aboutir à un diagnostic et un traitement personnalisé.